Aller au contenu principal

Coopérative
Malgré la grippe aviaire, Terrena résiste bien à l’année 2022

Malgré une année complexe, Terrena est parvenue à dégager un résultat net de plus de 9 millions d’euros, dont la moitié a été reversée aux adhérents. En perspective, des actions autour de l’installation sont menées.

Le nouvel abattoir d’Ancenis aura coûté 43 millions d’euros.
© DR

En 2022, les vents étaient contraires… il faut croire que le moteur de Terrena était puissant. La coopérative a réussi à tirer son épingle du jeu de cette année catastrophique, avec un résultat net affiché de 9,7 millions d’euros et a décidé de reverser à ses adhérents 4,20 M€. Parmi les explications, la coopérative a activé plusieurs leviers, à commencer par des choix de gestion. « On s’est mis en situation de gestion de risque », explique Alain Le Floch, le directeur général de Terrena.
Les producteurs ont été accompagnés, des négociations ont été menées avec les différentes enseignes pour revaloriser les prix, et la cellule de spécialistes de la coop, qui agit sur les marchés de l’énergie, a limité les frais.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

La mobilisation agricole s'étend en Poitou-Charentes

Le mouvement né dans le Sud-Ouest la semaine passée a essaimé à l'échelle nationale au cours des derniers jours. Dans le…

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Deuxième journée de mobilisation dans la région

Ce mercredi, la Charente-Maritime se joint à son tour au mouvement de protestation qui secoue le monde agricole. Suivez notre…

Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

Publicité