Aller au contenu principal

Covid-19
Main d'oeuvre : le Département autorise le cumul du RSA et l'activité saisonnière

Le Département des Deux-Sèvres agit en soutien à la filière agricole, socle de notre alimentation.

© Département des Deux-Sèvres

Suite à l'appel lancé par l'ensemble de la profession agricole en mal de main-d’œuvre, le Département des Deux-Sèvres autorise le cumul RSA et activité saisonnière. " Des métiers saisonniers qui deviennent métiers essentiels au cœur de cette crise sanitaire car garants de l'approvisionnement des commerces alimentaires ", rappelle la collectivité.
Grâce à cette mesure, le Département des Deux-Sèvres continuera à verser le RSA à l'allocataire en plus de ses activités saisonnières durant trois mois. Cette mesure n'a pas de caractère obligatoire et s'adresse aux bénéficiaires du RSA volontaires. Elle doit permettre aux agriculteurs de palier l'absence de main-d'oeuvre liée au confinement. " Cette décision s'inscrit dans une démarche de solidarité nationale. Elle vient en soutien à la filière agricole, socle de notre alimentation ", ajoute la collectivité dans un communiqué de presse diffusé mardi 24 mars.

Selon Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, 200 000 emplois directs dans les métiers de l'agriculture sont à pourvoir lors des trois prochains mois dans l'Hexagone. Territoire rural, le département des Deux-Sèvres fort de ses cultures de tournesols, céréales, melons... n'échappe pas à ce besoin de main d’œuvre permettant de nourrir la population et le bétail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité