Aller au contenu principal

Loi climat: la majorité clarifie les objectifs sur l’artificialisation

© CCO

Par un amendement adopté le 15 mars par la commission spéciale, les députés de la majorité ont inscrit dans la loi climat l’objectif de division par deux de l’artificialisation pour 2050 comme fixé par le plan biodiversité. La version gouvernementale prévoyait, elle, un horizon à dix ans après promulgation. «Conformément à nos engagements européens», le texte fixe «à l’échelle nationale l’objectif qui sera le nôtre sur la décennie à venir, qui est de ne pas consommer plus de la moitié des sols consommés pendant la décennie écoulée», s'est félicité Lionel Causse (LREM, Landes), rapporteur sur ce chapitre.

Un autre amendement adopté, déposé par le député Jean-Luc Lagleize (Modem, Haute-Garonne) a également durci la direction prévue par le gouvernement. Alors que ce dernier souhaitait «tendre vers» zéro artificialisation, la version de la commission impose d’«atteindre» l’objectif. Une modification permettant « d'inscrire dans la loi un objectif concret et contraignant», explique Jean-Luc Lagleize dans l’exposé de son amendement. Dominique Potier (PS, Meurthe-et-Moselle) a pour sa part regretté le manque de moyens au service de ces objectifs.

Nous sommes loin d'avoir les instruments qui permettent d'incarner notre volonté», a déploré le député face à ses collègues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Fabien Ruscassie et ses employées de la Cocotte Gourmande.
La Cocotte Gourmande a toujours bon appétit
La conserverie artisanale de légumes bio située à Barbezieux poursuit son développement.
Publicité