Aller au contenu principal

Les éleveurs bio du Poitou recherchent l'équilibre

La coop veut développer les marchés locaux pour faire remonter les prix de la viande.

© EBP

Il va sans dire que les éleveurs bio ont été heureux de laisser l'année 2022 derrière eux, alors que le prix de la viande conventionnelle s'est rapproché de celui du bio, "et l'a même dépassé sur des animaux plus âgés", souligne Régis Baudoin, le président d'Éleveurs bio du Poitou (EBP). Résultat : les treize adhérents ont commercialisé 230 bovins et 223 ovins, ce qui représente une baisse des volumes, qui a suivi la courbe des demandes. Une partie des animaux ont été écoulés sur le marché conventionnel. Une situation que ne souhaite pas voir perdurer la structure, émanation bio de la Caveb, qui compte s'appuyer sur les outils mis en place par la Svep depuis quelques années et sur la mutualisation des coûts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité