Aller au contenu principal

Les conversions bio marquent le pas

Au Space, l’Agence bio a dévoilé des chiffres confirmant les craintes, avec une baisse de 37 % des conversions et une hausse de 42 % des arrêts de certification sur un an. Cette tendance pourrait néanmoins aider les filières en difficulté.

© ministère agriculture

Les chiffres en inquiètent certains, mais ils ne sont pas nécessairement une mauvaise nouvelle pour les autres. D’après les données dévoilées par l’Agence bio au Space, le 15 septembre, pour la période entre janvier et fin août 2022, les conversions ont ralenti de 37 % sur un an et les arrêts de certifications bio ont marqué une hausse de 42 %. « De gros changements », résume-t-on au sein de l’agence, alors que les chiffres étaient restés plutôt encourageants en 2021.

Dans le détail, les conversions sur cette période se sont élevées à 4 071 exploitations, contre 6 411 en 2021. Pendant ce temps, près de 2 174 producteurs bio n’auraient pas renouvelé leur certification, contre 1 533 un an plus tôt. D’après les projections de l’agence d’ici la fin de l’année, la France devrait malgré tout gagner au total 1 000 agriculteurs bio sur un an, soit une hausse de 2 % de l’effectif total.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité