Aller au contenu principal

Section des anciens exploitants 79
Les anciens restent mobilisés sur les retraites

Tout le mois d’octobre et jusqu’au 16 novembre, cinq réunions intercommunales rassemblent les adhérents. Revalorisation des retraites, aide à la prise en main des outils numériques et soutien aux actifs ont été leurs sujets.

Anciens exploitants, Sdae, Deux-Sèvres, syndical, agriculture
À Lezay le 4 octobre, on comptait moitié moins de participants que d’habitude. La SDAE a pu vivre néanmoins des temps forts cette année (voyage, congrès Fnsea) et une avancée significative dans le dossier des retraites (revalorisation à 85% du Smic).
© Fnsea 79

Premières rencontres physiques depuis la crise sanitaire, les traditionnelles « interco » de la SDAE 79 attirent moins de monde que d’habitude. « Certains ont encore peur de la Covid-19, il y a une difficulté à reprendre c’est sûr », note Didier Sallé, de Saint-Martin-les-Melle.

Nous sommes solidaires des actifs à 100%", précise Didier Sallé en évoquant les remous autour du dossier des réserves de substitution. 

Le bal a été une fois de plus repoussé, le repas d’interco n’a plus lieu… « Malgré tout, le voyage annuel a pu se tenir en mai, avec une centaine d’inscrits, bravo aux organisateurs » ! salue l’agriculteur. Les anciens qui, comme Didier, ont pu se rendre au congrès Fnsea de septembre, en gardent un excellent souvenir : « C’était mon premier et mon dernier, un grand bonheur ».

85% du Smic, cap sur les conjointes

Lors de l’interco du 4 octobre, à Lezay, une intervenante de la MSA Poitou est venue détailler la revalorisation des retraites à 85% du Smic, qui sera lancée en novembre et dont la transcription sur les comptes bancaires interviendra dès le 9 décembre. « Attention toutefois, chaque cas est particulier », rappelle Didier Sallé. De nombreux critères en effet viennent modifier la somme finale.  

"Maintenant, nous continuons de nous battre pour les conjointes. Pour passer leur retraite de 500 à 700€. Le dossier est passé au Parlement mais reste bloqué au Sénat ». La question est politique, mais la SDAE ne lâche rien et met la pression aux sénateurs.

« Nous sommes à fond derrière les actifs »

Les interco sont aussi l’occasion d’aborder les travaux faits, en lien avec des associations ou au sein de la SDAE, pour familiariser les anciens avec les outils numériques ; ou encore pour évoquer les avantages assurantiels et de complémentaire de Mutualia.

Représentée au conseil d’administration de la Fnsea79 le 5 octobre, la SDAE a appris les derniers remous autour du dossier des réserves de substitution (lire p.5) et s’en trouve très affectée : « Nous sommes solidaires des actifs à 100%. C’est aussi pour ça que nous ne voulons pas que nos retraites les mettent plus en difficulté ». En bref : c’est assez dur comme ça.

Plus d’infos sur la SDAE : Laurine Chamard 06 10 87 50 88.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité