Aller au contenu principal

Jérôme Baloge au congrès de la Fnsea
Les agriculteurs ont inspiré les mutuelles, richesse du niortais

Lors de son mot d'accueil, Jérôme Baloge, Maire de Niort a affirmé aux congressistes de la FNSEA que le niortais, cette terre qui les accueille aujourd’hui, est avant tout agricole. Et de rappeler que l'on doit le Marais poitevin aux agriculteurs, aux éleveurs qui l'ont façonné.

Jérôme Baloge, Maire de Niort, Cngrès FNSEA 2021,
Niort est une terre agricole. Bienvenue chez vous.
© C.P.

Lors de sa visite de « courtoisie », mardi soir, Jérôme Baloge, Maire de Niort, a souhaité aux congressistes de la FNSEA la bienvenue « en territoire agricole, aux portes du parc naturel du Marais poitevin. Une terre intégralement façonnée par l’homme, les paysans, les éleveurs principalement ».

Tout au long de son intervention, l’élu local a souhaité travailler, renforcer ce lien que trop d’agriculteurs trouvent distendu avec leur voisinage, et les élus locaux. « L’histoire du niortais en fait un territoire qui conserve un lien fort avec la terre, avec les hommes qui se sont alliés pour faire naître les nombreuses coopératives agricoles qui ont tant inspiré les mutuelles qui font aussi notre richesse aujourd’hui ».

70% du territoire est agricole ; la communauté d’agglomération du niortais compte 447 exploitations dont 23 sont sur la ville ; on dénombre un millier d’emplois dans ce secteur.
Cet ensemble crée une évidence : « Dans chacune de nos décisions, le besoin de préserver les surfaces agricoles existantes est présent ». L’agriculture, activité économique indispensable aux territoires, motive la création d’un lien ambitieux avec les agriculteurs grâce auquel assurément les dossiers les plus délicats peuvent être abordés. « Celui de l’eau en est un. Parce qu’il est délicat, il doit être abordé de manière dépassionnée », invitait Jérôme Baloge avant de souligner l’importance de l’enjeu en revenant sur deux points : « Il est nécessaire de veiller à la préservation de la ressource en eau, dans un esprit de responsabilité. Nous devons aussi veiller à ce que vous, agriculteurs, puissiez demain continuer à exercer vos activités nourricières au service de la population ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité