Aller au contenu principal

Le ras-le-bol "renversant" des JA et de la Fnsea

Les JA et la Fnsea ont lancé un mouvement national de grogne face aux incohérences qu'ils identifient dans la législation française, qui "prône le bien-manger français tout en continuant à importer des produits étrangers". 

Les panneaux retournés ont fleuri partout en France, pour illustrer la colère des agriculteurs.
Les panneaux retournés ont fleuri partout en France, pour illustrer la colère des agriculteurs.
© DR

Pour attirer les regards sur leur cause, ils ont trouvé un image forte : renverser les panneaux des communes. Depuis quelques jours, l'action se répand dans les villes et campagnes. Mot d'ordre national : #Agrisouspression

Lire aussi : "La terre nourrit, les promesses affament" accusent les manifestants

Pas de transition sous pression

Les éléments de langage fournis par les deux syndicats sont clairs : 

"Nous avons répondu présent pour engager un grand mouvement d'adaptation de nos pratiques vers plus de durabilité (...), or la seule perspective qui nous est offerte est la surenchère normative. 

La France s'engage sur la voie de la fiscalité écologique punitive quand l'agriculture demande des trajectoires d'accompagnement". Et pendant ce temps la, "Les niveaux d'importations alimentaires ne cessent d'augmenter".

Mobilisation générale dès le 17 novembre

En Deux-Sèvres, JA et la Fnsea veulent sensibiliser l'opinion sur sept thématiques principalement :

- la mise en place de clauses miroirs pour les accords commerciaux internationaux,

- un étiquetage des produits soutenant l'origine France,

- la prolongation de la dérogation jachère relative à la guerre en Ukraine,

- des alternatives crédibles pour la sortie des phytos,

- la redéfinition des zones sensibles (ex : Natura 2000),

- des mesures allant vers la sécurisation de la ressources en eau,

- la fin de la hausse de la redevance pour pollution diffuse.

Les syndicats invitent les agriculteurs à faire entendre leur voix tout le long de la semaine prochaine, en retournant les panneaux près de chez eux, en communicant sur ces questions cruciales, en se mobilisant sur des moments clés comme Capr'Inov

Un courrier est d'ores et déjà parti à destination des élus locaux, pour leur expliquer les enjeux derrière les panneaux retournés. 

La France s'engage sur la voie de la fiscalité écologique punitive quand l'agriculture demande des trajectoires d'accompagnement

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité