Aller au contenu principal

Concours
Le marché de Thouars parmi les finalistes du Plus beau marché de France 2023

  

Thouars est le deuxième marché deux-sévrien après Niort. Au plus fort de la saison estivale, plus de 200 emplacements peuvent être disponibles dans les halles et sur l’immense place Lavault.
© LC

Thouars fait partie des dix finalistes retenus pour l’édition 2023 du plus beau marché de France. La liste a été dévoilé le 26 mai, lors du journal de 13h de TF1, à l’initiative du concours. Tentant sa chance pour la première fois, la commune du nord des Deux-Sèvres de 14 000 habitants met en avant ses halles, labellisées « patrimoine du XXe siècle » en 2015.

« C’est très belle surprise de s’être distingués parmi les 24 villes en lice, se réjouit Bernard Paineau, le maire de Thouars. Les commerçants et les habitants se sont mobilisés pour ce marché à l'histoire et à la réputation fortes ». De ce coup de projecteur, Monsieur le maire tire déjà des retombées positives : « La victoire au niveau départemental puis régional a renforcé encore la notoriété du marché et attiré les visiteurs et de nouveaux commerçants. C’est un élément de communication très positif, qui peut aussi être bénéfique en terme de démographie, en faisant rimer le territoire avec la qualité de vie ».

Voter jusqu'au 16 juin

Après s’être classé champion départemental puis régional, le marché de Thouars a encore besoin des voix de ses supporters pour remporter la victoire nationale. D’autant plus que des challengers sérieux se trouvent dans la sélection finale, comme les marchés de Vannes ou d’Arras, qui avaient décroché les 2e et 3e places lors de leurs participation en 2022.

Les dix marchés sélectionnés : Colmar (70), La Réole (33), Vannes (56), Argenton-sur-Creuse (36), Yvetot (76), Sète (34), Grenade (31), Arras (62), Garéoult (83) et Thouars.

Les votes sont ouverts jusqu’au 16 juin à 20 h sur le site de TF1 ou celui de la ville de Thouars. Les téléspectateurs du 13h de TF1 auront également la possibilité de voter via un QR code affiché à l’antenne. Le grand gagnant sera dévoilé la semaine du 26 juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Publicité