Aller au contenu principal

Irrigation
Le goutte-à-goutte n’économise pas que l’eau

La micro-irrigation de surface ou enterrée sécurise une production à haute valeur ajoutée et simplifie le suivi en cours de saison. Toutefois, les économies d’eau et les bénéfices promis sur le rendement ne sont pas toujours au rendez-vous.

La principale qualité du système de goutte-à-goutte est la limitation des pertes d’eau dans l’atmosphère.
© Vienne rurale

La micro-irrigation ne couvre encore qu’environ 3 % de la superficie totale irrigable française (soit 70 000 hectares). « Le goutte-à-goutte enterré reste très marginal », notaient en septembre 2017 les auteurs du rapport « Évaluation des économies d’eau à la parcelle réalisables par la modernisation des systèmes d’irrigation ». « Le retour sur investissement – compris entre 700 et 3 000 euros par hectare, si la source d’eau est proche de la terre à cultiver – se fait normalement en deux ou trois ans », assure pourtant l’entreprise israélienne Netafim, qui a installé des systèmes de micro-irrigation en grandes cultures depuis 2010. « Nous ne sommes pas le pays qui présente les plus grosses contraintes hydriques, et la mécanisation avec enrouleurs ou pivots est déjà bien développée. Dans ces conditions, les bénéfices ne sont pas systématiques », note cependant Francisco Buscamante, son représentant français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

À l’Epinais, la relève est assurée… en famille !
Entre Chiché et Bressuire, la Ferme de l’Epinais passe petit à petit le flambeau à la jeune génération. Et elle ne manque pas d’…
Le championnat de France féminin de pêche se déroule dans la Vienne!
  En juin, la commune de Plaisance va accueillir le Championnat de France féminin de pêche sportive. Trente-cinq compé́titrices…
Une plongée caprine à Saint-Hilaire-la-Palud
Les jours rallongent, le soleil pointe souvent son nez. A la faveur de la belle saison, les fermes ouvertes se multiplient d’ici…
L’ insertion s’invite dans les vignes de la Vienne
  Depuis le mois de janvier, il y a du nouveau au domaine de Lavauguyot. Le vignoble de Jaunay-Marigny est en cours de…
« La production cunicole remplit mes objectifs de reconversion »
Pour sa reconversion professionnelle, Michaël Gouin a choisi de devenir éleveur de lapins. Installé à Largeasse, il perpétue la…
Le lycée Desclaude accueillera pendant deux jours cet événement mêlant découverte des formations et amusement.
Deux jours de fête à l’Agrocampus de Saintonge
Le lycée Desclaude de Saintes accueillera, les 12 et 13 mai prochains, l’Agro Fest, un rendez-vous inédit, à la fois instructif…
Publicité