Aller au contenu principal

Le commerce du maigre subit la fièvre

Afin de lutter contre la progression de la FCO, les entreprises de commerce d'animaux sont soumises à des contraintes. La plus grande complication pour les opérateurs est de voir la frontière entre les zones couper leur territoire d'approvisionnement en deux.

La solidarité entre agriculteurs s'est développée. Des éleveurs de la zone indemne ont ainsi prêté leurs installations à leurs collègues situés en zone réglementée.
La solidarité entre agriculteurs s'est développée. Des éleveurs de la zone indemne ont ainsi prêté leurs installations à leurs collègues situés en zone réglementée.
© N.C.

En février, le zonage FCO a évolué. Une moitié sud du département est passée à la couleur orange, synonyme de complications pour les mouvements d'animaux. Avec une carte du territoire découpée en quatre zones et susceptible d'évoluer chaque semaine, des complications sont possibles. « En 2007, tout le pays avait finalement eu le même statut. J'espère que nous irons vers cela », car pour l'heure, « nous sommes en perpétuelle incertitude », estime Coralie Desnoues, cogérante de l'entreprise familiale de négoce qui traite environ 28 000 animaux par an, dont des broutards et des laitonnes, dont les trois quarts sont exportés. Alors qu'elle s'approvisionne d'ordinaire sur quatre marchés (Chateaumeillant, Saint-Christophe, Parthenay et Châteaubriant) et dans les campagnes de la Vienne et de l'Indre, depuis septembre et la déclaration des premiers foyers, l'entreprise adapte ses approvisionnements.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 26 février 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité