Aller au contenu principal

Conduite d'élevage
Le Certificat de spécialisation Bovin fait son chemin

Lancé en 2020, le CS Bovin des Sicaudières forme des promos d’une quinzaine d’étudiants au métier d’éleveur de vaches allaitantes.

Charlotte Boyé et Sullivan Geslin viennent compléter ici leur formation pour se sentir fin prêts à s'installer.
© Chloe Poitau

Pour sa deuxième rentrée, le cursus Certificat de spécialisation (CS) Bovin du lycée agricole de Bressuire a trouvé son public. « C’est le maillon qui manquait entre un bac pro ou BTS et l’installation », indique Élodie Avignon, coordinatrice du cursus, et qui repose sur trois piliers :

« L’analyse technico-économique d’abord, avec étude des coûts de production, des objectifs de l’éleveur et de la manière de faire ses choix de gestion, en rapport aux références existantes. La pratique en élevage ensuite, sur la ferme de 50 vêlages Rouges des prés du lycée, ou chez d’autres éleveurs. Tous les aspects de zootechnie sont passés en revue. Enfin, une option transformation des produits est proposée, en lien avec le labo présent sur le campus des Sicaudières. Cinq des neuf étudiants de la promo 2021-2022 suivent ce module ».

Les autres établissements les plus près disposants d’outils de transformation se trouvent à Limoges et Montmorillon.

Compléter les acquis avant de se lancer

Charlotte Boyé et Sullivan Geslin ont intégré la formation en octobre 2021. La première après un bac Stav et un BTS Productions animales. Ambitionnant de devenir technicienne pour la race parthenaise, elle cherchait à développer ses connaissances en gestion et apprécie de conserver de l’apprentissage, au rythme de deux semaines sur le terrain et deux semaines en cours.

Sortant d’un bac CGEA et d’un BTS Acse, Sullivan visait quant à lui le perfectionnement technique, notamment pour les aspects viande. « Je prépare une installation familiale et le module transformation m’a attiré. Je veux découvrir de nouveaux systèmes, en vue peut-être de développer de la vente directe ».

Avec 15 h de travaux pratiques par semaine, les étudiants sont dans le grand bain. « La semaine dernière, nous avons pratiqué des prises de sang sur des veaux et des copro », décrit Élodie Avignon. Une confrontation au métier qui est suivie de résultats : « Les trois jeunes qui ont suivi la première édition du CS sont désormais tous installés », se réjouit la coordinatrice.

À noter : Les Sicaudières ont aussi lancé une formation sur le transport d’animaux. En septembre 2022, un CS Aviculture (œufs et chair) et commercialisation des produits fera son apparition. Contact : Jacky Rivaud, jacky.rivaud@educagri.fr, 05 49 65 24 11.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité