Aller au contenu principal

Alimentation
L’automne rattrape en partie la déficience fourragère de l’été

L’année 2022 a été particulièrement compliquée pour les récoltes de fourrages. Cet automne a tout de même des avantages pour éviter des ruptures de stock dans l’hiver.

Le sol portant autorise encore à sortir les animaux pour pâturer.
© Léa Calleau

Doux et sec, l’automne 2022 dénote comme le reste de l’année avec les normales de saison, mais pour une fois, ces conditions climatiques sont favorables à l’élevage. « Les éleveurs craignaient que la sécheresse se poursuive jusqu’en automne. Il y a peu de précipitations, mais la végétation pousse », souligne Damien Berteau, technicien chez Alicoop. Le pâturage peut se prolonger sans abîmer les champs, permettant de repousser le moment fatidique de piocher dans les stocks. « Cela assure en plus des économies en paille », ajoute Jean-Marie Guéret, technicien bovins viande de la chambre d’agriculture 17-79.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité