Aller au contenu principal

Laiterie
« L’AOP est un beau défi à relever pour notre territoire »

Après une existence placide de 43 ans, le cahier des charges du beurre AOP Charentes-Poitou fait peau neuve, déroutant certains producteurs. Les laiteries qui le produisent ne veulent pas, elles, de sortie de route dans ce tournant historique.

Reconnu pour ses qualités, le beurre AOP est plébiscité par l’industrie de la pâtisserie. « Aujourd’hui, la crainte est de manquer de matière », explique Joël Douteau, de Terra Lacta.
© Laiterie Pamplie

Viendront, viendront pas ? Quelle proportion de producteurs laitiers va s’engager dans le nouvel AOP beurre Charentes-Poitou ? Chaque laiterie place ses ambitions à hauteur de sa capacité d’adaptation. « Pour notre petite coopérative, il est impératif d’emmener tous les adhérents, défend Daniel Arlot, le directeur de Pamplie. Nous traitons déjà trois laits différents [AOP, AOP bio et cru, NDLR]. Ajouter un quatrième lait, non AOP, serait compliqué logistiquement et financièrement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité