Aller au contenu principal

Lait: une antenne 4G controversée coupée par les éleveurs, puis rebranchée

© Pyb

D'après plusieurs médias dont l'AFP, une action pour couper l'antenne relais 4G soupçonnée d'affecter la santé d'un troupeau de vaches en Haute-Loire a été menée le 18 août, au lendemain d'une décision du Conseil d'Etat retoquant sa désactivation.

«En fin de matinée, on a tombé le disjoncteur. On n'a rien cassé, on a simplement coupé car ce n'est plus tenable», a déclaré à l'AFP Frédéric Salgues, éleveur à Mazeyrat d'Allier (Haute-Loire). Selon l'éleveur, plusieurs dizaines de personnes, dont le maire du village, étaient présentes en soutien à cette action destinée à voir si l'état des vaches s'améliore quand l'antenne est désactivée.

Mais le lendemain, Orange était déjà «en train de rebrancher l’antenne, avec les gendarmes», a confié Frédéric Salgues à nos confrères de Réussir, contacté par téléphone ce 19 août en fin de matinée. Le Conseil d'Etat avait débouté l'éleveur pour une erreur de droit, plus exactement un usage non justifié d'une mesure de référé conservatoire.

Le Conseil d'Etat rappelait toutefois que le Gaec pourra recourir ultérieurement à un autre type de procédure d'urgence appelé référé-suspension. Contacté peu avant la décision, l'avocat du Gaec rappelait enfin qu'une expertise judiciaire se poursuit en parallèle pour déterminer le lien éventuel entre l'antenne et les problèmes sanitaires du cheptel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité