Aller au contenu principal

Elevage Info
La ventilation, l’option la plus rapide pour adapter un bâtiment existant

Gaec du Bois Moine - Ventilation naturelle
© Chambre d'agriculture

La plupart des stabulations ont été conçues pour la période hivernale et sont mal adaptées pour la période estivale. Si les vaches sortent en général du bâtiment en été, elles restent sous abri lors des températures excessives de la saison chaude ou parce que le système de traite l’exige (robot par exemple).

À 22 °C, une vache laitière est dans sa zone de confort. À partir de 25 °C, elle doit s’adapter. Entre 30 et 35 °C, elle est déjà dans une situation de souffrance… Et quand une vache souffre de la chaleur, les conséquences peuvent être multiples : baisse de la production laitière, baisse du TP et du TB, augmentation des cellules, baisse des performances de reproduction…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité