Aller au contenu principal

Fermage
À la surprise générale, l’indice des fermages est à la hausse de 1,09 %

Selon l’arrêté ministériel du 12 juillet 2021, l’indice national des fermages 2021 s’établit à 106,48. La variation par rapport à l’an dernier est de + 1,09 %.

L’indice national repose sur le produit intérieur brut et sur le revenu brut des entreprises agricoles.
© Terres et territoires

La fixation du loyer d’un bail rural (fermage) n’est pas laissée au libre choix des parties contractantes. Son mode de calcul est encadré par arrêté préfectoral, et son évolution dans le temps est définie par arrêté ministériel tous les ans.

L’indice national des fermages est nécessaire à l’actualisation annuelle des fermages du foncier agricole. Cet indice repose sur deux composantes : le PIB (Produit intérieur brut) et le RBEA (Revenu brut des entreprises agricoles).

L’évolution du prix des fermages correspond à la moyenne pondérée (40 % - 60 %) de l’inflation et de l’évolution des résultats économiques des exploitations pour tenir compte de la situation économique du secteur agricole. Malgré la crise sanitaire et la crise économique, ces deux composantes sont à la hausse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité