Aller au contenu principal

Circuits courts
La rentrée prometteuse de Résalis

La structure qui fournit la restauration collective en produits locaux espère passer un cap de croissance l’année prochaine, en réduisant ses frais logistiques et en dynamisant la commercialisation.

Une trentaine de participants se sont rassemblés chez Loïc Chouc pour évoquer les perspectives encourageantes.
© Résalis

La rentrée rime avec reprise d’activité pour Résalis. Chaque année, l’association de producteurs deux-sévriens, qui fournit la restauration collective en produits locaux, profite de cette échéance pour réunir ses adhérents.
Rassemblés le 23 septembre chez Loïc Chouc, gérant de la Rosette des prés, à Fenioux, la trentaine de participants a pu se satisfaire de perspectives encourageantes. « Les comptes du dernier exercice sont presque à l’équilibre, commente le président Thierry Chauveau. Pour 2022, nous tablons sur un chiffre d’affaires 15 à 20 % plus élevé que celui de 2019, qui est notre référence d’avant Covid. Cette progression nous donne bon espoir de passer un cap de croissance dès 2023-2024 ».

 

Le principal levier à actionner est celui des marchés publics. Ils représentent un gros potentiel pour notre développement.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité