Aller au contenu principal

La grille des salaires a encore évolué début août

Depuis le 1er août, le taux horaire du Smic a augmenté pour la troisième fois au cours de l’année. Il passe ainsi de 10,85€ à 11,07€ bruts.

© DR

Après janvier, puis mai, le Smic a augmenté de nouveau au 1er août 2022. Cette augmentation est automatique en raison de la progression de l’inflation, et ce dès que l’indice des prix à la consommation pour les ménages les plus modestes augmente d’au moins 2 % depuis la précédente revalorisation du Smic. Ainsi, entre mars et juin 2022, l’indice des prix a progressé de 2,01 %. Un arrêté du 29 juillet 2022 a fixé le nouveau montant du Smic, qui a augmenté dans la même proportion, soit de 2,01 %, au 1er août, pour s’établir à 11,07 € bruts par heure.

Cette nouvelle évolution impacte nécessairement la nouvelle grille des salaires minimums de la convention collective nationale PA /Cuma. De ce fait, l’évolution du Smic conduit à un rattrapage des trois premiers paliers de la grille nationale de salaires applicable depuis le 1er mai de cette année.

Par ailleurs, les partenaires sociaux avaient négocié un nouvel accord en juin dernier. L’avenant 5 du 15  juin 2022 a été étendu, ce qui implique qu’à compter du 1er septembre 2022, la nouvelle grille des salaires minimums de la convention collective nationale PA/Cuma évolue.

Toutefois, la réunion de négociation salariale qui s’est tenue le 23 août au sein de la branche Production agricole et les Cuma s’est soldée par un échec, regrette la CFDT Agri-Agro dans un communiqué le 26 août. Les syndicats de salariés espéraient obtenir une nouvelle revalorisation de la grille des salaires minimaux, afin de répercuter la hausse du Smic de 2,01% (+26€ nets par mois) à cause de l’inflation. Mais, explique la CFDT, «les organisations patronales ont fait valoir de très nombreuses réserves quant à la supportabilité pour les entreprises d’une hausse trop importante du coût de la main-d’œuvre dans un contexte historique qui pose des difficultés pour la Ferme France».

La grille des salaires minimaux avait déjà été revalorisée trois fois en moins d’un an, suite à la hausse du Smic. Une première fois en octobre 2021 (+2,2 à +2,5%), une deuxième fois en janvier (+0,9 à +1%) et une troisième fois en juin (+2,45 à +2,65%). Une nouvelle négociation se tiendra fin octobre si le Smic augmente à nouveau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité