Aller au contenu principal

La Ferme s’Invite voit encore plus grand pour son édition, du 10 au 12 novembre à Poitiers

Dimanche dernier, la Ferme s’Invite était à l’hippodrome de la Roche-Posay. L’occasion de détailler l’évènement 2023, qui se tiendra du 10 au 12 novembre, au parc des Expositions de Poitiers.

C’est une photo réalisée par la Vienne Rurale lors d’une précédente édition de l’évènement qui a été choisie pour l’affiche de la Ferme s’Invite 2023.
© La Ferme s'Invite

On est encore à plus de 4 mois de la Ferme s’Invite (qui se tiendra les 10, 11 et 12 novembre), mais le travail des bénévoles de l’association qui organise cet évènement a déjà bien débuté. « On est resté sur un format de 3 jours » précise Michel Caillé, président de la Ferme s’Invite. Le vendredi, jusqu’à présent réservé aux scolaires, sera cette année ouvert à tous, et les écoles de toute la Vienne (seules celles de Grand Poitiers étaient jusqu’à présent conviées) sont invitées à venir visiter cette ferme qui sera installée dans le parc des expositions de Poitiers, et ce toute la journée,. «Comme d’habitude, ce sont les élèves des lycées agricoles et MFR qui les guideront, mais notre objectif est de doubler le nombre de scolaires. » Pour mémoire, 1 000 enfants étaient venus visiter le site en 2022. Une volonté d’extension qu’on retrouve aussi dans l’espace utilisé sur place, puisqu’en plus des arènes, le hall B sera aussi investi. « L’année dernière, nous avions mis beaucoup de choses dehors… En fait, nous avons besoin de place ! ». C’est ainsi dans le hall B que seront installés la soixantaine de chevaux de trait, les ovins, mais aussi le marché de producteurs. À l’extérieur, le visiteur retrouvera les exposants de machinisme agricole, mais aussi un ring équin, qui devrait être animé en permanence.

Toujours des concours

Et dans les arènes, plus de 200 bovins allaitants (Limousines, Angus, Charolaises, Blondes d’Aquitaine et Highlands) et lait (Prim’Holstein et Jersiaises), mais aussi les oiseaux, stands d’exposants et offres de restauration devraient trouver leur place. Avec, comme d’habitude, un ring central important. « Nous tenons à conserver les concours. Nous n’oublions pas qu’avant d’être la Ferme s’Invite, cet évènement s’appelait « le concours charolais », et qu’il a fêté ses 50 ans l’année dernière » précise Michel Caillé. Lui-même éleveur bovin viande, il sait que ces moments attirent ses confrères, et donnent de la crédibilité à l’évènement, y compris auprès du grand public. « Nos partenaires nous suivent aussi grâce à cela ». À noter que le job dating organisé l’année dernière sera proposé à nouveau le samedi matin, et que l’offre de restauration, rapide et gastronomique perdure. « Notre objectif, c’est vraiment d’axer sur le local, tant en cuisine que dans les exposants, et animaux présentés ». Bref, l’édition 2023 de la Ferme s’Invite, qui avait accueilli 35 000 visiteurs en 2022, s’annonce encore plus grande que les années précédentes. « On est dans la continuité, et en développement ! » s’enthousiasme Michel Caillé.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité