Aller au contenu principal

La bio se structure à l’échelle de la région en 2017

Agrobio Poitou-Charentes va disparaître le 1er janvier 2017 dans la FRAB Nouvelle-Aquitaine dont Jean-Pierre Gouraud deviendra le directeur technique.

Jean-Pierre Gouraud, directeur technique de la FRAB Nouvelle-Aquitaine.
Jean-Pierre Gouraud, directeur technique de la FRAB Nouvelle-Aquitaine.
© A.M

À la veille de disparaître dans la Frab Nouvelle-Aquitaine, Agrobio Poitou-Charentes tirait donc sa dernière cartouche avec ce colloque élevage à Ansac. Le siège de la nouvelle entité sera à Bordeaux mais les 35 salariés désormais de la Frab vont être répartis sur le territoire des 12 départements, avec une particularité en Charente puisque la MAB 16 a décidé de garder son autonomie budgétaire et ses 4 salariés comme la Dordogne et le Pays-Basque. « On travaille à cette fusion depuis un an », a dit Jean-Pierre Gouraud, directeur technique d’Agrobio Poitou-Charentes qui reconnaît qu’au départ ce travail colossal d’union et d’harmonisation n’était pas gagné d’avance. La Frab sera structurée en pôles : futur bio, production, puis un pôle économie et territoire qui va être créé pour faire le lien avec les collectivités, les entreprises et la distribution. Le tout pour accompagner le développement fort de la consommation qui s’accélère. Cette dernière explose et la production a du mal à suivre malgré les 654 producteurs convertis ou nouvellement installés rien qu’en 2016 en Nouvelle-Aquitaine, dont 240 dans l’ex-Poitou-Charentes, et 62 rien qu’en Charente. « Le chiffre d’affaires de la filière en France est passé de 5,5 milliards d’€ à 7,2 milliards d’€ en 2016, soit + 20 %. On n’arrive pas à fournir », dit-il.

Le mois de la bio continue

Un colloque élevage comme celui d’Ansac a lieu tous les 2 ans en alternance avec un autre en grandes cultures. Il montre le caractère novateur et toute l’expérimentation technique menée en bio dont l’esprit a toujours été celui-ci. Ce genre de colloque devrait perdurer dans la nouvelle région.Le Mois de la bio, spécificité picto-charentaise même s’il existait des évènements similaires ailleurs, va continuer en 2017 et s’étendre à l’ensemble de la grande région a annoncé Jean-Pierre Gouraud. Des actions menées en Aquitaine comme « Territoire bio engagé » vont être mises en place dans l’ex-Poitou-Charentes. Il s’agit de délivrer ce label aux restaurants collectifs qui s’approvisionnent au moins à 20 % en bio et les communes avec au minimum 8,5 % de la SAU en bio. Le restaurant scolaire de La Couronne a déjà obtenu le fameux sésame. Enfin, Jean-Pierre Gouraud s’est dit assez content des rapports entretenus avec la nouvelle grande Région. « Nous ne sommes pas les plus mal servis quand on voit des régions où les budgets de la bio sont coupés. Nous sommes plutôt bien écoutés. On va voir ce que cela donne sur les budgets ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité