Aller au contenu principal

Interview
« Il faut une augmentation de 50 euros les 1000 litres »

Pour Alain Billerot, le président de la section lait de vache de la Fnsea 79, la hausse des prix est nécessaire et l’impact sera limité pour le consommateur.

Le prix du lait est en hausse par rapport à l’an dernier, comme celui des vaches de réforme. Est-ce satisfaisant ?

Un prix payé aux producteurs en hausse est une bonne nouvelle car nous défendons des prix plutôt que des primes. Cependant, dans le même temps, l’Ipampa a bondi de 13 % en un an et le prix conforme calculé par la FNPL pour le mois de mai 2022 est de 445 € les 1 000 litres. En conséquence, l’augmentation de la recette laitière de chaque exploitation ne fera pas augmenter la marge brute de l’atelier lait. Les prix de vente en GMS ont quant à eux augmenté de 1 à 3 % sur un an.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Des gins et whiskys aux saveurs du Poitou
Du gin et du whisky fabriqués à deux pas de Poitiers, c’est le défi qu’ont relevé deux amis d’enfance, Morgan Rochais et Boris…
Publicité