Aller au contenu principal

Hausse du prix du beurre industriel : ce n’est pas du gâteau

Depuis le début de l’année, le beurre se vend à prix d’or. Les éleveurs laitiers profitent-ils de cette amélioration ? Pas du tout. Cette hausse n’est pas répercutée dans les élevages.

La pénurie de beurre s’installe, pour autant, le prix du litre de lait reste stable.
La pénurie de beurre s’installe, pour autant, le prix du litre de lait reste stable.
© S.B.

En début d’année, le prix du beurre industriel atteignait 4 000 €/t. Le mois dernier, il culminait à presque 7 000 €/t. « Les cotations du beurre n’ont jamais été si élevées », constate Philippe Renaudet, responsable de la section lait de la Fnsea 86.
Pendant ce temps-là, chez les boulangers et les fabricants de biscuits, on ne goûte pas trop cette tendance lourde, servie déjà depuis trop longtemps. À la Biscuiterie Augereau, basée à Saint-Benoît, dans le Vienne, la grande spécialité, c’est le Broyé du Poitou. L’entreprise familiale utilise, chaque jour, pour sa fabrication, en moyenne 600 kg de beurre. Habituellement, Frédéric Augereau le paye 3,20 € le kg. Actuellement, il doit débourser 7 €. Et pourtant, impossible de se passer de cette matière première : « C’est 80 % du coût de fabrication du Broyé ! En fin d’année dernière, on avait déjà eu du mal à être approvisionné, mais les prix étaient corrects. » Depuis, la hausse s’accentue, et la situation devient difficilement gérable. « Le prix du beurre est passé, en une semaine en septembre, de 5 000 €/t à 6 000 €/t ! » Et chaque semaine, il devient encore un peu plus difficile de s’approvisionner.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité