Aller au contenu principal

Élevage d’excellence à Massignac

La famille Laloi élève 400 têtes de bétail à Massignac, en Charente limousine.

Thibault Laloi s’épanouit dans l’élevage familial de Massignac, ici aux côtés de Popeye et Ornella.

Thibault Laloi n’a pas 20 ans. Mais il a développé la passion de l’élevage auprès de sa famille. Il suit les traces de son père Christian et de sa tante Michèle, qui tiennent les rênes de l’exploitation familiale de 250 hectares à Massignac depuis 1996. « Nous comptons 400 têtes de bétail, avec 170 vêlages annuels ». Les animaux sont abattus à Chalais et à Confolens, et leur viande est distribuée dans les magasins Super U de ces secteurs. « Nous sommes presque en autonomie complète de foin. En paille, nous avons 32 hectares de céréales que l’on garde pour nos vaches pour pailler l’hiver et l’autoconsommation. Nous faisons aussi 16 à 17 hectares de maïs pour l’ensilage des vaches reproductrices. Les vaches sont en ration sèche. Nous n’achetons que de la luzerne pour les vaches d’engraissement et de concours ».
Thibault est passionné par les animaux et les concours. Il a été souvent primé ces dernières années : « Depuis le national au Mans, on n’est pas sorti sans faire de prix ! La génétique et les concours, c’est ce qui me motive. On vend mieux les bêtes de qualité ». Par exemple, le taureau Salsifi s’est illustré à Aquitanima, avec le premier prix de la section 18-24 mois, prix de championnat 24 mois.

Bêtes de concours

Le jeune éleveur bichonne d’autres animaux pour des prochains concours : Popeye, 4 ans, qui a fait deuxième au national de Limoges. Ornella, 4 ans, qui a fait 3e au salon de Paris avec son veau Suprême. « On va la préparer pour le prochain salon. Pour les concours, il faut être tout le temps auprès des vaches, les habituer à nous. Elles ont un régime strict à l’herbe. Elles ont un complément orge et aliment qu’on achète ». L’exploitation travaille de plus en plus avec KBS-Genetic sur les sans-cornes, des animaux plus faciles à manipuler. La démarche répond aussi au bien-être animal.
Thibault est associé avec sa sœur au sein de la SCEA Le Moulin du Crocq. Il remplacera sa tante à son départ à la retraite dans quelques années.

Savoir-faire

Guy Laloi se félicite de l’implication de son petit-fils. Il porte un regard lucide : « La situation de l’élevage en général est un peu meilleure qu’il y a un an ou deux ans. La France a beaucoup de contraintes par rapport aux autres pays. Nous voulons bien nous battre, mais à armes égales. La limousine est un animal très demandé. Nous avons ce terroir, ce savoir-faire, l’outil de travail entre les mains ».

 

Un rapport qui passe mal


Christian Laloi digère mal le rapport de la Cour des comptes préconisant de réduire le cheptel bovin et de diminuer la consommation de viande en France : « Les éleveurs ont l’habitude d’être critiqués. Mais ce genre d’annonce leur fait encore beaucoup de tort. J’aimerais savoir à qui cela profite. Xavier Niel et sa grosse usine de steaks végétaux qui peine à décoller ? Les renégociations du Mercosur concernant les importations de viande ? Un décret européen qui favorise l’incorporation de farines d’insectes dans l’alimentation humaine ? Ce n’est pas sérieux. Ces préconisations ne fonctionnent pas. La Cour des comptes oublie le bon sens et le retour aux racines. La France va se réveiller avec la gueule de bois, et elle n’aura plus rien dans son frigo ! »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité