Aller au contenu principal

Développement durable : les élèves font leur part

C’est non sans une certaine fierté que les élèves et les enseignants de 14 écoles, collèges et lycées de la Vienne ont reçu le label Établissements en démarche de développement durable (E3D).

Les élèves du groupe scolaire des Genêts à Valdivienne ont atteint le niveau expert du label E3D. Notamment pour leur travail autour d’une mare pédagogique.
© Marien Nauleau

C’est avec la légende amérindienne du colibri, racontée largement par Pierre Rhabi, que le directeur académique des services de l’Education nationale de la Vienne, Fabrice Barthélémy, a lancé la remise des labels Etablissements en démarche de développement durable aux élèves et à leurs professeurs. Et telles des gouttes d’eau, les jeunes et leurs enseignants de 14 écoles, collèges et lycées de la Vienne ont ainsi rejoint cette année les 23 autres établissements déjà labellisés E3D, pour établissements en démarche de développement durable. Tous font leur part, sous la houlette de leurs éco-délégués, dans l’action de préservation de la planète et de sa biodiversité. De la végétalisation des cours d’écoles au tri des déchets de la cantine, en passant par l’aménagement de jardins potagers… les actions ne manquent pas. À l’école de Dissay, on accueille des élevages de coccinelles mais aussi des poussins et des papillons. Bientôt, la cour sera aménagée de tipis en osier pour garantir un peu d’ombre aux enfants, car ici, comme partout, les cours de récréation souffrent de la bétonisation.

À l’école de Mignaloux-Beauvoir, des ruches ont été installées, en partenariat avec l’association Abeilocales et on plante des légumes, des arbustes et des bulbes. Le collège Gérard Philippe de Chauvigny a son « club ODD » pour « Objectif développement durable » dans lequel les élèves luttent contre le gaspillage alimentaire à la cantine, ramassent les déchets dans la cour et n’hésitent pas à venir le week-end pour réaliser des plantations d’arbres. Au collège Léon Huet de La Roche-Posay, un partenariat avec l’Atelier chantier d’insertion de Pleumartin permet d’envisager l’aménagement d’une classe dehors pour profiter d’espaces verts inaccessibles par les élèves habituellement. Enfin, l’école de Romagne vient de recevoir son agrément pour développer une aire terrestre éducative et avoir un lieu privilégier pour observer la faune et la flore. La liste est longue et pourtant il semble que le département ne soit pas en pointe sur le label. Alors que la Vienne compte 37 établissements labelisés depuis 2017, ils sont 104 en Charente, 74 en Charente-Maritime et 64 dans les Deux-Sèvres. « Cela ne veut pas dire que les actions ne sont pas menées, bien au contraire. Mais le dossier de labellisation est un peu lourd et les directeurs ne le font pas forcément. On les incite beaucoup parce qu’on pense que c’est toujours bien de valoriser leurs actions » précise Laurent Mory, conseiller pédagogique à l’académie de la Vienne. D’autant que ces actions ont forcément un bénéfice dans les apprentissages.

L’occasion de faire de la philosophie pour Edène, l’une des élèves de l’école de Gencay citant Cicéron : « Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut. »

 

A lire également: https://www.caracterres.fr/mirebeau-un-nouveau-college-en-2026

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité