Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture
Des Charentais-Maritimes en partance pour Paris

  S'il n'y aura pas de présence officielle du département au Salon, plusieurs producteurs feront le déplacement à l'occasion de cette 59ème édition.

Max Soulard, habitué du Salon de l’agriculture, s’y rendra pour la 22ème année, avec Sonic, un taureau de race charolaise. (Photo d'archives)
Max Soulard, habitué du Salon de l’agriculture, s’y rendra pour la 22ème année, avec Sonic, un taureau de race charolaise. (Photo d'archives)
© Laurence Guilemin

La présence départementale sera plutôt limitée sur cette édition du Salon international de l’agriculture. Contrairement à d’autres départements de la région, comme la Charente, les Deux-Sèvres ou la Dordogne, le Conseil départemental de la Charente-Maritime a fait le choix de ne pas participer au stand de l’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA) dans le Hall 7.1. Résultat, assez peu de producteurs seront présents sur cet événement. Le réseau Bienvenue à la Ferme Charente-Maritime sera bien mis à l’honneur, lundi 27 février, sur le stand de la région dans le Hall 1, avec des animations culinaires qui accommoderont le matin des produits issus de la Spiruline de Haute-Saintonge (Consac) et l’après-midi de l’autruche de Laurette (Marsilly). Les huîtres HCM seront présentes sur le stand du Comité national de conchyliculture le samedi 25 février, tout comme les huîtres Marennes-Oléron qui reviendront en plus le vendredi 3 mars. Côté boissons, ce sera un cru des plus limités : seul le domaine Gouzilh (St-Aigulin), habitué de l’événement, est recensé par l’AANA parmi les producteurs-vendeurs charentais-maritimes - même si le monde des spiritueux sera représenté par la filière cognac.

Des participants au CGA

Côté élevages, aucun ne fera le déplacement aux côtés de l’agence, mais plusieurs exploitations se rendront individuellement à Paris avec des animaux pour participer au Concours général agricole. L’élevage Arsicaud de Marans amènera ainsi Nilizzi, vache de race blonde d’Aquitaine de près de 1300 kg, déjà championne suprême au concours national 2021, qui concourra dans la catégorie vache gestante de plus de 5 ans.

Nilizzi, vache de race blonde d’Aquitaine, sera amenée par l’élevage Arsicaud de Marans au CGA.

 

Sylvain Lalot (Surgères) emmènera Royale, sélectionnée par la race Pie Rouge pour participer en 1ère section. Autre habitué de l’événement - depuis 22 ans tout de même ! -, Max Soulard, éleveur à Lorignac, qui montera à Paris avec Sonic, taureau de 2 ans de race charolaise qui concourra en 1ère section. Pas blasé par ce rendez-vous, il y montera dès mardi 28 février et y restera jusqu’à la fin du salon ; il sera même rejoint par son fils le jeudi, jour du concours.

À noter qu’un autre éleveur sera présent au Concours général agricole : Laurent Cerf (St-Coutant-le-Grand), qui a remporté la session locale du CGA pratiques agro-écologiques organisé par la Communauté d’agglomération Rochefort-Océan en 2022 et concourra donc au niveau national, dans la section plaine et piémont humides, catégorie pâturage prioritaire. Enfin, deux jeunes participeront au concours de pointage : Alexy Pacaud (MFR de St-Germain-de-Marencennes, race Prim’Holstein) et Manon Rigolet (Lycée St-Antoine de Bois, race Limousine).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Publicité