Aller au contenu principal

Déforestation: Bunge, importateur de soja le plus à risque au Cerrado

© GreenPeace

D’après un rapport publié le 30 mars par l’ONG Chain Reaction Research, Bunge serait le trader le plus exposé au risque de déforestation dans le Cerrado brésilien, pour une surface estimée à plus de 90 000 ha. Le risque serait avéré sur près de 27000 ha avec une confiance haute ou moyenne, basée sur des données gouvernementales, à l’échelle de la propriété ou des groupes de producteurs. Avec 44 644 ha à risque, Cargill occuperait la seconde place, pour un risque avéré sur environ 18 000 ha.

Comme le rappelle l’ONG, Bunge s’était engagée à éviter toute déforestation dans ses chaînes d’approvisionnement à l’horizon 2025. D’après son dernier rapport d’activité sur la déforestation publié en octobre 2020, l’entreprise serait aujourd’hui en mesure d’identifier la parcelle ou l’exploitation productrice pour près de 95% de ses approvisionnements de soja dans les territoires à «haut risque» du Cerrado.

Cargill, qui revendique d’avoir localisé l’ensemble de ses fournisseurs au Brésil, considère pour sa part dans un rapport publié en juin 2020 que 95% de ses approvisionnements y sont exempts de déforestation. Cette proportion tomberait cependant à 59% dans l’État du Piaui, au nord du Cerrado. D’après l’ONG Chain Reaction Network, citant les chiffres de la recherche spatiale brésilienne (INPE), près de 734 010 ha de forêt auraient disparu au Cerrado en 2020, représentant une hausse de 13,2% par rapport à 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Publicité