Aller au contenu principal

Cap protéines
De l’huile pour le moteur, des tourteaux pour les animaux

Le pressage des graines oléo-protéagineuses à la ferme pourrait rencontrer un nouveau regain d’intérêt puisqu’il permet de produire du carburant pour le tracteur et des tourteaux pour l’élevage.  

L’huile peut être autoconsommée sur la ferme.
© D.H.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a attisé la flambée des prix des grains, des tourteaux et des carburants. Ce renchérissement des matières premières appelle à trouver des solutions pour gagner en autonomie énergétique et protéique. Le pressage à la ferme en est une car il permet de produire de l’huile autoconsommée comme carburant (tracteur, chaudière, séchoir) et du tourteau utilisé pour corriger la ration des animaux.

Les tourteaux gras issus du pressage de graines de tournesol ou de colza à la ferme avec des presses individuelles ou collectives sont riches en matière grasse et en protéines. Avec 20 à 30 % de teneur en matière grasse, les tourteaux fermiers sont ainsi plus gras que les tourteaux industriels, qui sont déshuilés et ne dépassent pas les 3 % de matières grasses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité