Aller au contenu principal

Filières viticoles
Cognac : 3 129 ha de plantation validés

La réunion des conseils de bassin viticole Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac, le 9 novembre à Bordeaux, a permis de faire le point sur leurs situations… bien différentes.

À l’issue de la réunion, sur le bassin Charentes-Cognac, la limite de croissance du vignoble a été fixée à 3129 ha pour l’AOC Cognac, 1 ha pour l’AOC Pineau des Charentes, 100 ha pour l’IGP Charentais et 35 ha pour les VSIG.
© Préfecture de Nouvelle-Aquitaine - BNIC

Sous la présidence de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio, les représentants des filières viticoles Charentes-Cognac et Bordeaux-Aquitaine se sont retrouvés le 9 novembre dernier à Bordeaux pour évoquer leurs situations et perspectives respectives. Le communiqué des interprofessions et de la préfecture, publié à l’issue de la réunion, retrace les sujets principaux abordés au cours de cette réunion : formation, emploi, attractivité des métiers des filières viti-vinicoles, ainsi que les sujets d’actualité des deux bassins de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité