Aller au contenu principal

Mois de la bio
Cinquante nuances de bio pour séduire les conventionnels

Chahutée par la conjoncture, la filière bio entend prouver la viabilité et l'intérêt de son mode de production. En novembre, le Mois de la bio invite les agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine à parler technique et économie, lors de cinquante rendez-vous.

Réunis pour le lancement du Mois de la bio : Jean-Paul Bellot, vice-président Interbio NA, Jean-Marc Renaudeau, président de la CIA 17-79, Thierry Mouchard, agriculteur bio à Granzay-Gript et Jérôme Truteau, administrateur Agrobio 79.
© Marie Giraud

Pour la douzième année, la filière bio réunit ses forces vives en novembre, pour le " Mois de la bio ". L'événement néoaquitain, drivé par le réseau Bio Nouvelle-Aquitaine, les chambres d'agriculture et Interbio Nouvelle-Aquitaine, proposera plus de 50 rendez-vous.

En Deux-Sèvres, six rencontres accueilleront le public professionnel. Les agriculteurs, notamment conventionnels, sont invités à échanger avec des producteurs bio, techniciens spécialisés et opérateurs économiques, dans toutes les filières de production.

L'enseignement agricole est également convié, à l'occasion de la visite d'un système viande-aviculture, afin de déjouer les préjugés du label.

Car l'objectif est là pour le Mois de la bio : montrer des systèmes aboutis pour séduire les agriculteurs à la conversion, dans une filière chahutée par la conjoncture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité