Aller au contenu principal

Céréales : peu d’urgence pour les premiers apports d’azote

Avec les températures fraîches enregistrées depuis un mois, le stade épi 1 cm commence seulement. Les stocks d’azote suffisent à couvrir les faibles besoins des cultures.

© N.C.

Après le mois de janvier très pluvieux et doux, la première quinzaine de février a été moins arrosée et surtout relativement froide. Si la douceur de janvier a permis aux cultures de prendre une relative avance par rapport à la normale, la croissance s’est considérablement ralentie. Les variétés les plus précoces, lorsqu’elles ont été semées tôt, ont amorcé leur montaison. Dans de rares cas, le stade a déjà été atteint. Dans toutes les autres situations, en raison des conditions plus fraîches, du moment et des jours encore courts, les stades épi 1 cm ne surviendront au plus tôt qu’au début du mois de mars.
Du côté des stocks d’azote dans le sol, la situation s’est stabilisée. Le lessivage s’est interrompu avec le temps moins pluvieux, la minéralisation demeure assez faible en raison des températures fraîches mais suffit à couvrir les faibles besoins actuels des cultures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité