Aller au contenu principal

À Capr'Inov, la filière affiche son goût d'entreprendre

Équivalent du Space ou du Sommet de l'élevage pour l'écosystème caprin, français mais aussi international, Capr'Inov a été le cœur battant de la filière pendant trois jours.

À Capr'Inov, les échanges ont été nourris sur les thématiques de la filière, comme ici lors de la Capr'I TV sur l'aménagement des bâtiments en faveur du bien-être animal.
À Capr'Inov, les échanges ont été nourris sur les thématiques de la filière, comme ici lors de la Capr'I TV sur l'aménagement des bâtiments en faveur du bien-être animal.
© Chloé Poitau

Le bruissement joyeux de Capr'Inov a agité le parc des expositions de Niort, les 22 et 23 novembre. Le rendez-vous bisannuel de la filière caprine, pour sa huitième édition, confirme son rang de salon majeur et international.

Si les semis monopolisaient beaucoup d'agriculteurs, et que moins de chèvres ont pu être amenées, du fait du contexte sanitaire compliquant les déplacements d'animaux, les allées ont vu défiler de nombreux acteurs de la filière, et des éleveurs venus de toute la France et au-delà.

"Le salon est solide sur ses bases", a exprimé son président Samuel Hérault lors de l'inauguration, avant que Jacky Salingardes, président de la Fnec, ému d'avoir "vu naître et grandir l'événement", précise : "Il n'y a pas de petite filière. Et la nôtre ne demande qu'à grandir. Je constate beaucoup d'ingénierie déployée pour le faire".

Le rendez-vous de la filière 

Le président de la Fnsea, Arnaud Rousseau, a participé à l'inauguration, soulignant que son syndicat s'engage "auprès des hommes et des femmes qui ont le goût d'entreprendre. Et c'est ce que fait la filière caprine. On peut investir dans le caprin. Il y a une volonté du terroir aussi."

Lorine Manceau, jeune installée à Moncoutant et active sur les réseaux sociaux, s'est mobilisée deux jours sur le salon pour participer au challenge Capr'I Cup et promouvoir le métier d'éleveur caprin via les JA. "C'est aussi un moment pour rencontrer les partenaires de l'exploitation de façon informelle". 

Capr'Inov est un rendez-vous incontournable pour faire le tour des propositions de bâtiments, salles de traite ou équipements d'élevage".

La rencontre des fournisseurs d'élevage est précisément ce qu'est venue chercher Cécile Camus, future éleveuse en plein projet de création d'élevage caprin, en Haute-Vienne. "Capr'Inov est un rendez-vous incontournable pour faire le tour des propositions de bâtiments, salles de traite ou équipements d'élevage".

A l'image de l'entreprise Trioliet, présente parmi les quelque 200 exposants du salon, pour présenter ses systèmes de robotisation de l'alimentation : "Capr'Inov est aujourd'hui un salon aussi important pour nous que le Space ou le Sommet de l'élevage, car le secteur caprin est un marché conséquent pour notre activité. Cela nous permet d'accroitre la visibilité de la marque et prendre des contacts", indique Nicolas Robin, responsable France des robots d'alimentation.

Fédérer jeunes et moins jeunes

Porteurs de projet, jeunes éleveurs, scolaires, les allées du salon illustraient la jeunesse et le dynamisme de la filière caprine, dont s'enthousiasme Mickaël Lamy, président de l'Anicap.

"Avec une stabilité de ses effectifs d'éleveurs et de sa production, le caprin reste une filière attractive, dans un contexte favorable. Capr'Inov fédère les acteurs de la filière, producteurs et transformateurs, avec le soutien de l'interprofession. Lors de ce rendez-vous, voir autant de jeunes est motivant et doit nous challenger pour réfléchir au meilleur avenir possible pour la filière".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité