Aller au contenu principal

BSV : La gazette verte du 14 juin

© BSV

Maïs : pyrales et sésamies s’éloignent

Les parcelles du réseau sont entre les stades 8 et 16 feuilles, avec une majorité entre 11 et 15 feuilles. La Charente-Maritime est le département du Poitou-Charentes qui présente les stades les plus avancés.

Les pucerons sont présents dans 5 parcelles sur 9 cette semaine mais leur nombre n’est pas un facteur de risque pour l’instant. Cela s’explique par la présence de nombreux auxiliaires tels que les coccinelles mais aussi les punaises, qui se nourrissent de thrips, fortement présents ces derniers jours, de pucerons et d’acariens. « Ils s’attaquent à tous les stades de proies, y compris les adultes, les nymphes et les œufs », indique le BSV.

Les attaques de cicadelles sont moins fréquentes et sont principalement observées sur les feuilles basses. Les dernières feuilles restent saines.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité