Aller au contenu principal

Bien produire et bien nourrir, c’est lié!

Ouvert depuis 7 ans, le magasin de producteurs Les Halles Fermières, à Poitiers, propose à partir de mardi des journées Sport et Nutrition. Le point avec Sophie Nauleau, une des exploitantes qui a mis en place la structure, qui souhaite bien produire, mais aussi bien nourrir ses clients.

Pouvez-vous nous présenter les Journées Sport et Nutrition, que vous organisez du 5 au 16 septembre ? On a eu l’idée de créer un évènement pour motiver les gens à bouger, mais aussi pour créer des échanges. Ces relations que nous avons avec nos clients, c’est un peu la base de notre magasin. Quand des consommateurs viennent chez nous, ils aiment nous rencontrer, nous les producteurs. Nous sommes 6 fermes associées dans ce projet, et nous vendons les produits de 150 exploitations. Et puisqu’acheter des produits frais, c’est souvent un choix de mode de vie sain, on s’est dit que l’on pouvait étendre le sujet. Et puis, à la rentrée, c’est souvent le moment où on prend de bonnes résolutions en matière de sport, la période nous paraissait donc propice. Que proposez-vous ? Chaque jour, durant 15 jours, il y a des interventions prévues dans le magasin, qui sont très variées. Il y aura par exemple des coachs en nutrition, qui sont installés depuis peu à côté de notre magasin, et qui donneront des conseils pour se préparer un bon petit-déjeuner. Il y aura aussi du sport, avec des conseils d’une coach sportive et de danse, et d’une enseignante de Pilates. Et bien sûr, nous avons prévu des dégustations de produits importants pour le bien-être : des yaourts, fromages blancs, pain, œufs, jus de pommes, céréales, biscuits et même cafés. Nous avons également mis en place des offres avec ces intervenants. Par exemple, un nouveau client de la salle de sport pourra bénéficier de 5 % sur notre magasin, contre remise d’un flyer qui est proposé dans cette structure. On sait que la consommation de produits locaux a baissé. C’est le cas chez vous ? Le panier moyen dépensé chez nous a progressé, mais dans le même temps, le nombre de clients qui viennent dans le magasin a baissé. Par rapport à la période du Covid, où nos ventes avaient explosé, évidemment, les chiffres sont vraiment moins importants. Peut-être que la consommation se rééquilibre… Faire de telles opérations est important pour garder cette clientèle ? Oui, et surtout créer de l’échange, car c’est vraiment ce que les consommateurs recherchent. Nous réfléchissons actuellement à la mise en place de visites chez les producteurs qui nous fournissent, avec un repas inclus, et en même temps une refonte de notre carte fidélité, qui pourrait permettre justement de régler ces balades. Nous avons testé le concept en juin, et nos clients avaient beaucoup apprécié.
© Elisabeth Hersand

Pouvez-vous nous présenter les Journées Sport et Nutrition, que vous organisez du 5 au 16 septembre ?

On a eu l’idée de créer un évènement pour motiver les gens à bouger, mais aussi pour créer des échanges. Ces relations que nous avons avec nos clients, c’est un peu la base de notre magasin. Quand des consommateurs viennent chez nous, ils aiment nous rencontrer, nous les producteurs. Nous sommes 6 fermes associées dans ce projet, et nous vendons les produits de 150 exploitations. Et puisqu’acheter des produits frais, c’est souvent un choix de mode de vie sain, on s’est dit que l’on pouvait étendre le sujet. Et puis, à la rentrée, c’est souvent le moment où on prend de bonnes résolutions en matière de sport, la période nous paraissait donc propice.

Que proposez-vous ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité