Aller au contenu principal

Des solutions pour abreuver les animaux au pâturage

L’accès à l’eau pour les ruminants est essentiel. Sa qualité doit être maintenue pour éviter des baisses de performances du troupeau.

Des études montrent une augmentation des quantités de lait produites dans les exploitations qui aménagent des points abreuvement.
Des études montrent une augmentation des quantités de lait produites dans les exploitations qui aménagent des points abreuvement.
© Franck Mechekour/Réussir SA

Le corps d’une vache est composé de 50 à 65% d’eau, le lait en contient 87%. La consommation est de 4 à 6 litres d’eau par kg de MS ingéré pour les bovins et de 2 à 4 litres par kg de MS ingéré pour les caprins et les ovins. Ces besoins augmentent quand la température dépasse les 25°C. Globalement, une chèvre ou une brebis boira de 3 à 12 litres d’eau par jour tandis qu’une vache absorbera de 40 à 150 litres par jour.

Maintenir la santé du troupeau
L’accès direct des troupeaux aux cours d’eau ou à une mare a des impacts néfastes sur la santé des animaux car ils souillent l’eau qui, par ailleurs, est de qualité aléatoire. Les eaux polluées et stagnantes sont des milieux de prédilection pour de nombreux parasites, coliformes fécaux ou autres bactéries, responsables de problèmes sanitaires sur les troupeaux : leptospirose, diarrhée virale des bovins (BVD), douve du foie, salmonellose ou para-tuberculose. Ces maladies peuvent contaminer un troupeau en 24h. Les problèmes d’infertilité, d’avortements ainsi que les diarrhées s’en trouvent également multipliés.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 29 avril 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité