Aller au contenu principal

ZDS : La rentabilité, finalité des contributions

Les groupes de réflexion visant à dresser pour l’automne prochain un plan d’actions en faveur de la dynamique agricole en Deux-Sèvres sont à l’œuvre.

Les contributeurs, à l’œuvre depuis début mai, doivent faire preuve de créativité dans l’écriture de ce qui s’apparente à un nouveau plan agricole départemental.
Les contributeurs, à l’œuvre depuis début mai, doivent faire preuve de créativité dans l’écriture de ce qui s’apparente à un nouveau plan agricole départemental.
© CA 79

« On sort d’un dispositif structurel. Nos arguments n’ont pas été entendus. Les agriculteurs vont perdre des aides dont l’absence, en l’état actuel des choses, peut déstructurer l’économie de certaines exploitations », pose Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
Depuis début mai, à la demande du ministère, des groupes de travail préparent l’avenir. État des lieux et besoins urgents, construction ou développement de filières créatrices de valeur ajoutée, voies de diversification, création de dispositifs innovants sur le financement du capital, constituent les quatre domaines explorés. Début juin, un premier bilan sera produit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité