Aller au contenu principal

« Votez et faites voter pour JA + Fnsea 79 »

Alors que le vote s’ouvre pour les élections à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, la liste d’union JA + Fnsea 79, officialisait mardi 15 janvier son entrée en campagne.

La liste « Avançons ensemble les pieds sur terre » entre d’un pas ferme et décidé dans la campagne électorale.
La liste « Avançons ensemble les pieds sur terre » entre d’un pas ferme et décidé dans la campagne électorale.
© C.P.

«Maintenant tout commence ! ». C’est sur ces quelques mots que la soirée de lancement de la campagne électorale s’est terminée mardi 15 janvier. À Secondigny, la liste d’union JA + Fnsea 79 mobilisait plus de 200 personnes. Ces agriculteurs, adhérents ou sympathisants, deux heures durant, ont pris connaissance du programme des syndicats majoritaires pour les six ans à venir (*). Installés dans les tribunes de la salle Alauna, ces électeurs inscrits au scrutin de la chambre d’agriculture désormais ouvert dominaient la scène. Un positionnement symbolique qui aura facilité l’interaction tout au long de la soirée. « Ici et comme au long cours sur le terrain, notre réseau agit, notre réseau écoute, notre réseau est au contact, il est proche des agriculteurs. Cette permanence dans l’action contraste avec les agissements de ceux qui se réveillent un mois tous les six ans », piquait Philippe Jehan, président de la Fnsea de la Mayenne et administrateur national.

Dès l’entame de la soirée, ton et ambiance musicale, sélectionnés avec ambition, étaient enthousiastes et mobilisateurs. Alors que les syndicats ont jusqu’au 31 janvier, soit un peu plus de deux semaines, pour convaincre les agriculteurs de voter, Alain Chabauty, tête de liste, président de la Fnsea 79, et Shayna Darak, président de JA 79, dressaient avec ardeur l’enjeu de ce vote professionnel : « c’est l’avenir de notre profession qui est en jeu ces prochains jours, pas simplement l’élection de nos représentants à la chambre d’agriculture ».

Insistant sur les victoires syndicales – « la défiscalisation des emplois saisonniers », certifiait Philippe Jehan –, sans nier pour autant les déceptions – « le dossier ZDS nous laisse un goût amer », reconnaissait Basile Faucheux – les syndicalistes, avec humilité, ont rappelé la difficulté du quotidien dans la défense des intérêts de la profession. « Le combat syndical n’est jamais terminé. Il faut se réjouir d’une victoire mais sans jamais considérer qu’elle est suffisante. Chaque jour, il faut retourner au front, pousser les portes des ministères, parfois savoir mettre le pied en travers pour empêcher qu’elles ne se referment, sans omettre de revenir sur le terrain pour s’imprégner des besoins », cadrait Philippe Jehan.

« Parce que nous avançons avec pragmatisme, rappelons ici que sans vote, le plus beau des programmes n’a pas d’avenir. Nous comptons sur vous pour le faire savoir. Nous avons besoin de votre soutien mais aussi de tous ceux de vos voisins qui partagent notre vision de l’avenir. Votez et faites voter et, bien sûr, pour la liste JA + Fnsea 79 », indique Alain Chabauty.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité