Aller au contenu principal

Vers une révolution technologique en arboriculture

Lors de la traditionnelle journée technique de la Morinière, en Indre-et-Loire, le 6 juillet, les experts ont fait un point sur les technologies de demain. Si la majorité des matériels sont encore au stade des prototypes, le secteur de l’aide à la décision est en plein essor.

Un système de caméras embarquées pour évaluer le nombre et le calibre des fruits a été testé devant 350 personnes. Si la machine est fiable pour le comptage des fruits, elle l’est en revanche un peu moins sur les prévisions de calibre.
Un système de caméras embarquées pour évaluer le nombre et le calibre des fruits a été testé devant 350 personnes. Si la machine est fiable pour le comptage des fruits, elle l’est en revanche un peu moins sur les prévisions de calibre.
© N.C.

Les innovations technologiques sont incontournables pour répondre aux attentes des consommateurs et aux besoins des producteurs. Une enquête du Groupement d’intérêt scientifique fruits (Gis fruits) a montré que la priorité des arboriculteurs en matière de mécanisation était de réduire les coûts de main-d’œuvre, d’améliorer les conditions de travail mais également de réduire les intrants.

La mécanisation de la récolte est donc une priorité pour les arboriculteurs. Josse de Baerdemaeker, de l’université de Louvain en Belgique, a participé au projet européen Crops qui vise au développement de robots-cueilleurs, notamment en vergers de pommiers. Les chercheurs se confrontent à de nombreuses difficultés : la détection des fruits dans les arbres, leur manipulation, la rapidité d’exécution… D’ailleurs, sur ce dernier point, la vidéo du prototype issu du projet n’a pas convaincu les producteurs présents. Avec un fruit cueilli par minute, la rapidité d’exécution ne permet pas d’imaginer à court terme ce type de machine dans les vergers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité