Aller au contenu principal

Elevage info
Vêlages groupés : soigner son rétro-planning

L’objectif étant de ne pas retarder la mise à l’herbe, c’est donc les premiers jours d’avril qui déterminent le rétro-planning et structurent les périodes clés.
© DR

Pour limiter l’étalement des vêlages, il faut tout simplement limiter la période de reproduction. Cela signifie qu’il faut mettre en oeuvre les pratiques permettant de la réussir, notamment en bâtiment. Une alimentation différenciée (flushing) sur la période de reproduction, par exemple du 20 décembre au 28 février, facilitera le regroupement des vêlages à partir du 1er octobre jusqu’à la mi-décembre. Les primipares seront de préférence séparées des multipares en raison des besoins de croissance (encore 10 % de gain de poids). Cette période de reproduction permettra également d’échographier pratiquement toutes les vaches, notamment les dernières début avril, avant de les mettre au pâturage. L’objectif étant de ne pas retarder la mise à l’herbe, c’est donc les premiers jours d’avril qui déterminent le rétro-planning et structurent les périodes clés. Un nombre suffisant de génisses à saillir (25 à 30 %) donnera de la marge de manoeuvre mais il faudra être vigilant sur le poids de celles-ci. Les recommandations sont de 75 % du poids adulte, soit 560 kg vif à 26 mois pour une vache adulte de 750 kg vif. À 15 mois, ce poids doit être de 465 kg pour un vêlage à 24 mois. La connaissance de l’état de la vache certifiée vide permettra de gérer la mise en finition plus rapidement et de limiter les jours sans production. Ce contrôle peut intervenir à partir de 30-35 jours. Il coûte presque 5 euros, soit environ l’équivalent de 7 à 10 jours de nourriture au pâturage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
[En images] Retour sur la Fête de la Terre 2022 à Aigrefeuille-d'Aunis
La Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime avait lieu samedi 27 et dimanche 28 août à Aigrefeuille-d'Aunis…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Démonter les a priori sur l’agriculture le temps d’un salon
Impliquée dans la préparation du salon Ambiance Terre depuis plusieurs années, l’équipe organisatrice verra aboutir, du 23 au 25…
Une vente qui fait débat
En agriculture, le sujet des terres et de leur vente échauffe souvent les esprits. C’est le cas avec une exploitation importante…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Publicité