Aller au contenu principal

Département
Une nouvelle rentrée sous le signe de la Covid

A la veille de la rentrée, le Département et la préfecture ont chacun tenu un point presse. L’objectif ? Faire le point sur cette nouvelle rentrée sous pandémie. Les mesures en vigueur sont quasiment similaires à celles appliquées avant l’été.

© CHP

A l’heure où nous bouclons ce journal, écoliers, collégiens et lycéens ont retrouvé les bancs de leurs centres de formation et leurs enseignants… avec le masque, et la distanciation sociale. « Nous continuons les mesures de désinfection des équipements, aération des salles, non-brassages des groupes », énumère le directeur académique des Deux-Sèvres présent à la conférence de presse préfectorale du 1er septembre. Avant de détailler le protocole d’isolement des élèves lors d’un cas positif avéré dans une classe : « Jusqu’au primaire, la classe est fermée et repasse en distanciel. A partir du collège, les cas contacts vaccinés peuvent rester en cours, les non-vaccinés s’isolent chez eux. Chaque enseignant dispose désormais d’une salle de classe virtuelle qui lui est propre ».

Rester très prudents

Les Deux-Sèvres entament septembre en jaune (deuxième niveau de criticité, sur quatre, sur le front de la pandémie). Le taux de circulation virale est de 102, 8 cas pour 100 000 habitants, avec huit hospitalisations supplémentaires en une semaine. Si 76 % des Deux-Sévriens ont reçu au moins une injection (pour 67 % entièrement vaccinés), « il s’agit de rester très prudent » a martelé Elvire Aronica, directrice de la délégation départementale de l’ARS. Le préfet a quant à lui évoqué les chiffres encourageants de la reprise, avec un taux de chômage de 5,7 % (le plus faible régional) et des aides pour compenser les charges fixes lancées dès le 1er octobre, en relais du fonds de solidarité.

25 M€ pour les collèges

Ce même 1er septembre, le Département dévoilait sa feuille de route pour accompagner les 18 595 collégiens des Deux-Sèvres, en cursus général mais aussi professionnel. Le plus gros poste (7,2M€) sera alloué à des travaux de modernisation des bâtiments et économies d’énergie, 2,4 M€ seront destinés aux collèges privés (dont MFR) et une distribution de deux masques toutes les six semaines à chaque collégien continuera d’être assurée (1M€ en 2020). Le SDIS organisera des sessions de vaccination pour les collégiens consentants, avec l’accord de leurs tuteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité