Aller au contenu principal

Mécaélevage
Un programme varié attend les agriculteurs à Mécaélevage

Jeudi 19 juin, l'élevage tient son salon organisé par le réseau Cuma régional à Bressuire.

© l'agriculteur normand

Tout d'abord, les ateliers. Ils sont animés par des experts, des infos concrètes et précises sur un sujet unique.
De 10 h à 11 h 30, durée 30 mn, ils sont répétés 3 fois :
- atelier 1 : « Désiler avec son voisin » A quel coût ? Les liens qualités de la ration et machine ? La création d'un groupe désilage ;
- atelier 2 : « Optimiser la qualité des épandages ». Maîtriser les quantités épandues, la répartition ; les moyens de mesures ; le choix des pneumatiques ;
- atelier 3 : « La méthanisation en petit collectif». Après un rappel des fondamentaux,  les intérêts à envisager un projet en petit collectif ?

Les animations permanentes
Toute la journée, des techniciens et des experts répondent à vos questions.
- « Effluent d'élevage, quel cadre réglementaire, quels bénéfices agronomiques ? » Avec la DDT 79, l'EPT du Bassin de la Sèvre niortaise, la chambre Agriculture Deux Sèvres.
- « Contention animale, optimiser la sécurité et limiter la pénibilité », avec la MSA Sèvres Vienne.
- « Optimisation des systèmes fourragers »  avec la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres, le Réseau agriculture durable

Démonstrations de matériels
Une présentation dynamique des matériels mis en conditions réelles de travail sur parcelles ou en bâtiment et commentés en direct.
- 11 h 30 - 13 h : les désileuses automotrices. Pour la première fois en France, la plus grande vitrine de matériel de désilage et de distribution en action. Avec la participation de :
- 14 h - 15 h : les épandeurs à fumier et compost, tonnes à lisier.

Le forum
« Développer les complémentarités entre éleveurs et céréaliers ». Après plusieurs décennies de spécialisation, quels seraient les bénéfices à tirer de la complémentarité entre systèmes de productions ? Un débat prospectif qui confrontera le regard des experts  et celui des agriculteurs expérimentateurs. Avec Gilles Lemaire, directeur de recherche à l'Inra.

Le village
Plus de 76 exposants orientés élevage,  concessionnaires, fabricants, fournisseurs,  coopératives, banque et assureurs, organisations professionnelles et collectivités publiques vous recevront toute la journée sur leur stand.

Ouverture à 9 h 30. Entrée : 5 euros sur place, entrée gratuite sur www.mecaelevage.cuma.fr
Restauration sur place.

Le mot du président

« La mécanisation est un poste de charge élevé dans les exploitations d'élevage. Le choix de chaque acquisition de matériel agricole doit être étudié précisément, tant sur ses aspects techniques que sur le plan économique. Le salon MécaElevage est conçu pour apporter aux agriculteurs  qui le visiteront un maximum d'informations sur ces deux aspects. Organisé par le réseau Cuma du Poitou-Charentes, le contenu de cette manifestation professionnelle programmée le 19 juin sur le Campus des Sicaudières, à Bressuire (79), sera riche en démonstrations de matériels, d'exposés techniques et d'échanges entre agriculteurs. Les éleveurs auront sous les yeux la plus grande vitrine de démonstration de désileuses et de matériels d'épandage. Voilà les meilleures conditions réunies pour faire le bon choix des futurs investissements ! »
Joseph Guérineau, Président du salon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité