Aller au contenu principal

Un pôle commercial sort de terre à Valdivienne

La municipalité de Valdivienne porte depuis plusieurs années le projet de construction d'un pôle commercial qui va accueillir, d'ici la fin de l'été, la supérette, le salon de coiffure et la pharmacie du village.

Claudie Beauvais, maire de Valdivienne, devant le futur pôle commercial de la commune. La façade est bardée de bois et recouverte des pierres récupérées à la déconstruction de l'école privée.
Claudie Beauvais, maire de Valdivienne, devant le futur pôle commercial de la commune. La façade est bardée de bois et recouverte des pierres récupérées à la déconstruction de l'école privée.
© Marine Nauleau

Preuve de courage ou d'optimisme pour l'avenir, il faut sans doute les deux pour se lancer dans la construction d'un "pôle commercial" en milieu rural aujourd'hui. C'est ce qui est en train de pousser à Valdivienne. Si c'est la précédente équipe qui lance le projet, la crise du Covid puis les élections le ralentissent grandement. Mais d'ici la fin de l'été, en lieu et place de l'ancienne école privée, fermée depuis 2014, le pôle commercial devrait être opérationnel.

Doubler les surfaces de vente

Les commerces étaient déjà là : une supérette, mais qui avait besoin de développer son offre, notamment en boulangerie et pâtisserie suite à la fermeture de celle du village. Il y a un salon de coiffure mais non accessible aux personnes à mobilité réduite et aussi une pharmacie, dont les propriétaires, proches de la retraite, savaient qu'elle serait difficile à transmettre tant le commerce était petit. "La CCI avait réalisé une étude qui montrait que tous ces freins pour nos commerces mais aussi leur éparpillement, le peu de visibilité et parfois le manque de parking ne leur permettrait pas de résister longtemps " souligne Claudie Beauvais, maire de Valdivienne. Le projet de pôle commercial conjugue donc les volontés de ces commerçants de se développer et celle de la municipalité de revitaliser son centre bourg, autour d'autres enseignes existantes : le Crédit Agricole et l'actuelle boucherie, non loin de La Poste et du bureau de tabac presse. Au sein du pôle commercial, la supérette Proxi va ainsi doubler sa surface de vente pour la porter à 240 m2. Même chose pour la pharmacie qui s'étendra sur 215 m2. Le salon de coiffure sera donc désormais accessible et la municipalité s'est donné l'opportunité d'accueillir un nouveau commerce en prévoyant une cellule vide de 50 m2. " Nous sommes encore à la recherche d'un commerce. Nous avons aussi prévu l'aménagement des extérieurs pour accueillir des commerçants ambulants. Il y a déjà un food-truck et une poissonnière une fois par semaine " précise Claudie Beauvais qui a aussi prévu les travaux sur la voirie pour garantir la sécurité des piétons.

Coût total de l'investissement : 1,8M d'€* auxquels il faut ajouter 400 000 € pour la voirie.

Un dynamisme commercial qui ira de pair avec l'ouverture de la Maison de santé, située à proximité du pôle commercial, et de l'installation de professionnels. La municipalité cherche encore un médecin généraliste pour accompagner l'actuel médecin et les deux orthophonistes, l'ostéopathe, les 3 infirmières libérales et le maïeuticien, déjà à Valdivienne. La commune (qui compte 2 798 habitants) qui est née en 1969 après la fusion de 4 communes (Saint-Martin-la-Rivière, Salles-en-Toulon, Morthemer et La Chapelle Morthemer) entame par ailleurs une réflexion, notamment sur ses bâtiments, dans le cadre de l'opération Village d'Avenir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité