Aller au contenu principal

Un outil à tout faire, mais pas n’importe comment

Les chariots télescopiques sont sollicités pour un nombre varié d’activités, souvent quotidiennes, dans les exploitations de polyculture et élevage. Mais il a un coût et la sécurité ne doit pas être passée sous silence.

Suivant l’arrêté du 1er mars 2004, les VGP obligatoires doivent être réalisées tous les 6 mois
Suivant l’arrêté du 1er mars 2004, les VGP obligatoires doivent être réalisées tous les 6 mois
© L.Vimond

Chargement d’ensilage, collecte des balles de fourrage aux champs, nettoyage des stabulations, chargement d'un camion en passant par de la petite manutention quotidienne, le chariot télescopique est l'outil à tout faire dans l'exploitation. Difficile, donc, de s’en passer.
Comparé à un tracteur équipé d'une fourche, il présente quelques avantages tels qu’une bonne maniabilité, une puissance hydraulique ou encore un accès aisé au poste de conduite. Néanmoins, son coût d'utilisation est élevé et son manque de polyvalence ne lui permet pas, dans certaines exploitations, de rivaliser avec le tracteur fourche, qui peut être utilisé et rentabilisé par de nombreux autres travaux.
Différentes études réalisées, portant sur plus de 500 chariots télescopiques, nous en disent un peu plus sur le prix de revient de ce matériel. On constate que le coût d'utilisation moyen, carburant non compris, est de 20 €/heure sur un parc de matériel réalisant en moyenne 650 heures annuellement.
L'entretien/réparation est un poste important, il représente 21 % du coût horaire et il augmente nettement avec l'âge. On constate en effet qu'il passe de 2 €/h les deux premières années à 4 € la troisième puis à 6 € la quatrième année.

Plus d'infos dans le dossier manutention du journal Agri 79 du 13 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité