Aller au contenu principal

Eau
Un niveau de recharge proche de la normale

© INRA
Mercredi 16 mai, les zones 5a Clain, 4 Dive du Nord, 13 Lambon, 9 Mignon-Courance et 10a Sèvre niortaise étaient encore sous l’effet d’arrêtés préfectoraux de restrictions des usages de l’eau. Depuis quelques semaines, les précipitations enregistrées sur le territoire départemental conduisent la préfecture à lever progressivement ces limitations administratives. Mercredi dernier, la préfecture annonçait la levée des mesures coercitives à partir du lundi 21 mai à 8 h. Les pluies d’avril et de début mai ont permis d’assainir la situation. En avril, les relevés affichaient 194 mm à Melle, 150 mm à Niort et 100 mm à Thouars. Du 1er au 8 mai, il est tombé 22 mm à Thouars, 28 mm à Melle, 25 mm à Niort et 72 mm à Bressuire. « Le niveau de la recharge est aujourd’hui très proche de la normale », avance le service eau de la chambre d’agriculture. Une situation bien loin du contexte inquiétant de l’année passée.
Les précipitations, excédentaires « sur la plus grande partie du territoire » en avril, participent à une amélioration générale de la situation selon le bulletin hydrologique de mai édité par le BRGM. Toutefois, au 1er mai, 77% des nappes phréatiques en France -  contre 89 % au 1er avril - affichaient encore un niveau inférieur à la normale. Très important, le déficit hivernal est long à compenser.
« Malgré une amélioration, plusieurs situations déficitaires, encore assez marquées, sont observées dans le Bassin parisien, dans le Bassin aquitain ou dans la vallée du Rhône », relève le BRGM.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité