Aller au contenu principal

Un moment de répit pour les éleveurs laitiers à Chabanais

Un peu moins d’une centaine de vaches a participé au concours régional Prim’holstein au festival de Chabanais et 26 en normandes. Malgré la pluie, les éleveurs se sont retrouvés dans un esprit de convivialité pour montrer leur savoir-faire à un plus large public.

Wim Lohues (troisième à partir de la gauche) avec sa vache récompensée du titre de grande championne au concours régional Prim’Holstein.
Wim Lohues (troisième à partir de la gauche) avec sa vache récompensée du titre de grande championne au concours régional Prim’Holstein.
© Alexandre Merlingeas

En arrivant sur le site de la foire de chabanais le vendredi 15 avril, le ton est donné avec cette pancarte « Je suis éleveur. Je meurs » qui occupe le fronton du grand bâtiment accueillant les bêtes du concours régional de la race prim’holstein. Les présentateurs des animaux, quant à eux, sont vêtus de noir en signe de deuil. L’idée a été reprise du concours général de la race lors du dernier salon de l’agriculture.
Le contexte n’est pas des plus réjouissants pour les éleveurs laitiers avec un prix du lait en berne. C’est sans doute ce qui explique que, finalement, il n’y avait que 91 vaches à concourir contre les 130 attendues. « C’est un petit regret, a dit Wim Lohues, le président du syndicat prim’holstein régional et de l’AAPECL. La crise laitière est là ! En mettant cette banderole et les présentateurs en noir, c’est notre manière de manifester calmement sans crier ou casser. En tant que président régional, je ne pouvais pas ne rien faire. En tout cas, nous sommes contents de la participation importante des exposants et du public nombreux pour un vendredi ». Le samedi, le concours interdépartemental de la race normande comptait 26 animaux.

Les grandes championnes
Gady du Gaec de la Garde de Wim Lohues à Roumazières-Loubert a remporté le titre de grande championne au concours régional prim’holstein. Le samedi, en normande, le titre suprême est revenu à Garenne de l’Earl des Trois-Pierres à Chabanais de la famille Hallais. Les résultats complets en limousine et laitier seront publiés dans une double page centrale dans notre édition du 29 avril.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité