Aller au contenu principal

Un éleveur doux comme un agneau

À 34 ans, Joffrey Mazoin poursuit la promotion de l’agneau de Poitou-Charentes initiée par ses parents dans l’élevage de Chasseneuil-sur-Bonnieure.

L’éleveur ovin Joffrey Mazoin promeut une viande de qualité.
© Etienne Sautereau

Enfant de la ferme, le jeune Joffrey avait son chemin tout tracé. Reprendre la suite de ses parents au sein de l’exploitation comptant 75 limousines et 650 brebis au Maine à Chasseneuil-sur-Bonnieure. Joffrey part en apprentissage à 15 ans. Il obtient d’abord un BPA agroéquipement à L’Oisellerie, puis un BP agroéquipement à Barbezieux, un Bac pro en alternance conduite et gestion d’une entreprise agricole à Dun-le-Palestel (Creuse), et enfin un BTS analyse et conduite de système d’exploitation à Ahun (Creuse). « Je souhaitais faire de la comptabilité/gestion pour avoir le parcours le plus complet ».

Après avoir travaillé en tant qu’ouvrier auprès de Patrick Soury à Oradour-Fanais, il s’installe en août 2015, aux côtés de sa mère Chantal. Le père Yves garde un œil attentif sur l’exploitation. Mais il s’est investi de son côté dans une entreprise de vidange de fosses septiques.

Promouvoir l’agneau avant tout

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité