Aller au contenu principal

Un bonus marqué sur les aptitudes fonctionnelles des animaux

Le croisement en élevages laitiers se développe de plus en plus. Cinq voies ont été définies par l’Institut de l’élevage pour accroître au maximum ses avantages.

En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
© P. LE MÉZEC / INSTITUT DE L’ÉLEVAGE

Longtemps peu répandu, le croisement laitier connaît aujourd'hui un intérêt croissant. En 2015, on note une augmentation par rapport à 2010 de 31 % de vaches laitières inséminées en croisement. Pour les éleveurs qui pratiquent le croisement de races de façon durable, les objectifs poursuivis et les pratiques ne sont pas uniformes.
« Le croisement laitier volontaire, dès la première insémination (IA), est moins commun que le croisement laitier envisagé comme solution pour pallier les échecs de reproduction en race pure. Il est devenu un peu moins rare et il s'est également diversifié », note l'Institut de l'élevage, qui se base sur une étude dont les données ont été enregistrées sur dix ans et portant sur 20 000 troupeaux de plus de trente vaches. Sur l'ensemble des inséminations, seul 1,5 % est réalisé en croisement avec une autre race laitière.

Bénéficier de l'effet d'hétérosis
« L'effet d'hétérosis se manifeste à 100 % en première génération de croisement (F1). Au bout de quelques générations, il s'équilibre autour de 66 % dans un croisement alterné (2 voies) alors qu'en croisement rotatif (3 voies ou plus), il s'exprime encore à 85 %. Le croisement 3 voies ou plus valorise mieux cet apport spécifique du métissage. »

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 19 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Publicité