Aller au contenu principal

Un bonus marqué sur les aptitudes fonctionnelles des animaux

Le croisement en élevages laitiers se développe de plus en plus. Cinq voies ont été définies par l’Institut de l’élevage pour accroître au maximum ses avantages.

En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
© P. LE MÉZEC / INSTITUT DE L’ÉLEVAGE

Longtemps peu répandu, le croisement laitier connaît aujourd'hui un intérêt croissant. En 2015, on note une augmentation par rapport à 2010 de 31 % de vaches laitières inséminées en croisement. Pour les éleveurs qui pratiquent le croisement de races de façon durable, les objectifs poursuivis et les pratiques ne sont pas uniformes.
« Le croisement laitier volontaire, dès la première insémination (IA), est moins commun que le croisement laitier envisagé comme solution pour pallier les échecs de reproduction en race pure. Il est devenu un peu moins rare et il s'est également diversifié », note l'Institut de l'élevage, qui se base sur une étude dont les données ont été enregistrées sur dix ans et portant sur 20 000 troupeaux de plus de trente vaches. Sur l'ensemble des inséminations, seul 1,5 % est réalisé en croisement avec une autre race laitière.

Bénéficier de l'effet d'hétérosis
« L'effet d'hétérosis se manifeste à 100 % en première génération de croisement (F1). Au bout de quelques générations, il s'équilibre autour de 66 % dans un croisement alterné (2 voies) alors qu'en croisement rotatif (3 voies ou plus), il s'exprime encore à 85 %. Le croisement 3 voies ou plus valorise mieux cet apport spécifique du métissage. »

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 19 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité