Aller au contenu principal

Sécheresse
Trouver de la paille, le défi des éleveurs

Dans quelques jours au plus tard, il n’y aura bientôt plus d’herbe dans les prés. Les éleveurs qui ont du mal à trouver de la paille, vont devoir entamer les stocks déjà bien en dessous de ceux des années précédentes à la même période.

«Je viens d’apporter de l’eau aux génisses. Là où elles sont, on se croirait au mois d’août. » Thierry Bernier est inquiet pour son troupeau de blondes d’Aquitaine. Deux années consécutives de sécheresse et « cinq années à tirer la langue à cause du prix de la viande », les difficultés s’accumulent. « Si ça continue, il faudra que je vende mes 13 génisses », poursuit-il. Depuis le début de l’année, il n’est tombé que 150 mm d’eau sur sa commune de Luché-Thouarsais, alors qu’en moyenne, il en tombe 600 par an. La récolte d’herbe est catastrophique. Le rendement de la première coupe de ray-grass ne dépasse pas 4,5 tonnes de MS à l’hectare dans la Cuma, au lieu de 6 tonnes à 7 tonnes habituellement. « Quand on cube les silos, ça parle… », lâche-t-il, dépité. Dans les prés, « c’est déjà bien pour ceux qui ont pu faire entre sept et dix rouleaux par hectare ». Là encore on est loin des 18 à 20 rouleaux de 750 kilos sur lesquels comptent des éleveurs pour nourrir leurs animaux.Dans les champs, les récoltes s’annoncent, elles, aussi bien maigres. « Le maïs est levé, mais on a l’impression qu’il rentre en terre ! » Quant aux blés, « on a l’impression qu’ils perdent leurs feuilles » et ils n’ont  pas de tige. « C’est très inquiétant parce qu’il n’y a pas de stocks et pas de trésorerie », poursuit-il, avant de confier sa crainte que « certains restent sur le bord de la route ».
Lire la suite en page 3 d'Agri79

0JWNAATU_0.pdf (750.38 Ko)
Légende
Limitation des usages de l'eau
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Publicité