Aller au contenu principal

Sécheresse
Trouver de la paille, le défi des éleveurs

Dans quelques jours au plus tard, il n’y aura bientôt plus d’herbe dans les prés. Les éleveurs qui ont du mal à trouver de la paille, vont devoir entamer les stocks déjà bien en dessous de ceux des années précédentes à la même période.

«Je viens d’apporter de l’eau aux génisses. Là où elles sont, on se croirait au mois d’août. » Thierry Bernier est inquiet pour son troupeau de blondes d’Aquitaine. Deux années consécutives de sécheresse et « cinq années à tirer la langue à cause du prix de la viande », les difficultés s’accumulent. « Si ça continue, il faudra que je vende mes 13 génisses », poursuit-il. Depuis le début de l’année, il n’est tombé que 150 mm d’eau sur sa commune de Luché-Thouarsais, alors qu’en moyenne, il en tombe 600 par an. La récolte d’herbe est catastrophique. Le rendement de la première coupe de ray-grass ne dépasse pas 4,5 tonnes de MS à l’hectare dans la Cuma, au lieu de 6 tonnes à 7 tonnes habituellement. « Quand on cube les silos, ça parle… », lâche-t-il, dépité. Dans les prés, « c’est déjà bien pour ceux qui ont pu faire entre sept et dix rouleaux par hectare ». Là encore on est loin des 18 à 20 rouleaux de 750 kilos sur lesquels comptent des éleveurs pour nourrir leurs animaux.Dans les champs, les récoltes s’annoncent, elles, aussi bien maigres. « Le maïs est levé, mais on a l’impression qu’il rentre en terre ! » Quant aux blés, « on a l’impression qu’ils perdent leurs feuilles » et ils n’ont  pas de tige. « C’est très inquiétant parce qu’il n’y a pas de stocks et pas de trésorerie », poursuit-il, avant de confier sa crainte que « certains restent sur le bord de la route ».
Lire la suite en page 3 d'Agri79

0JWNAATU_0.pdf (750.38 Ko)
Légende
Limitation des usages de l'eau
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité