Aller au contenu principal

Nuisibles
Tournesol : se préparer à faire face aux oiseaux !

En variant les moyens de lutte, on limite l'accoutumance des oiseaux. Leur efficacité est souvent aléatoire, mais ils peuvent considérablement atténuer les dégâts.

© Terres Inovia

Le temps sec de la semaine dernière a été favorable aux préparations de sols dans les sols les plus ressuyés. Le vent et le sec ont malgré tout pu favoriser la création de mottes en sols limoneux ou à tendance argileuse. La reprise de ces mottes ne sera possible qu'au retour des pluies afin d'affiner le lit de semences et favoriser un semis dans de bonnes conditions. Il n'y a pas d'urgence à semer pour l'instant ! En effet, la température des sols supérieure à 8°C est présente de façon stable entre le jour et la nuit depuis peu.

Quels moyens de lutte a-t-on à notre disposition ?

La pose d'effaroucheurs (visuels, sonores)

Il faut éviter de les installer dès le semis mais plutôt au moment de la levée. Disposez-les en nombre suffisant et déplacez-les régulièrement.

Une présence humaine régulière

Etre présent tous les jours, de la levée à 2-4 feuilles, dans la parcelle : une solution qui a montré une efficacité certaine, notamment le matin avant la levée du jour pour certains volatiles.

La régulation des populations d'oiseaux

Tir, cage à corvidés... Attention, ces méthodes sont soumises à autorisation. Pour tout renseignement complémentaire, consulter les services préfectoraux et les fédérations départementales de chasseurs.

Le phénomène de dilution

Au regard des surfaces de tournesol en augmentation, on peut espérer une répartition des dégâts sur l'ensemble de la sole. Dans l'idéal, des semis simultanés sur un même territoire semble une stratégie éprouvée.

 

Terres Inovia poursuit son action

Toujours mobilisé en 2020, Terres Inovia invite les agriculteurs à enregistrer les déclarations de dégâts sur les cultures oléoprotéagineuses dont le tournesol. Cette déclaration vise à informer les Directions Départementales des Territoires (DDT) des dégâts d’oiseaux et gibiers sur oléoprotéagineux. Elle permettra d’obtenir des informations en vue d’un éventuel classement nuisible des espèces, en particulier le pigeon ramier ou palombe, sur votre département. Elle pourra également être utilisée par Terres Inovia pour réaliser un bilan national et mener des études, tout en garantissant l’anonymat des répondants.

Visuel enquête oiseau
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité