Aller au contenu principal

"Slow wood" en forêt charentaise

Le Centre d'étude technique environnemental et forestier prône une gestion respectueuse de la coupe des bois.

Isabelle Leydier-Delavallade avec la députée Sandra Marsaud, lors de l'assemblée générale du Cetef de Charente.
Isabelle Leydier-Delavallade avec la députée Sandra Marsaud, lors de l'assemblée générale du Cetef de Charente.
© Fabienne Lebon

Discours offensif d’Isabelle Leydier Delavallade, présidente du Cetef (Centre d’étude technique environnemental et forestier) qui a dénoncé devant ses adhérents, réunis en assemblée générale à Mouthiers-sur-Boëme, le saccage ou le pillage des parcelles de bois. Illustration. « Lorsqu’à votre demande vous nous confiez la réalisation des marquages des bois, il est arrivé que ceux-ci ne soient pas respectés, pire que certains exploitants forestiers se désistent au moment de faire le travail pour lequel ils étaient engagés car ils préfèrent les coupes radicales, voire rases, plus faciles. C’est inadmissible ! » s’est insurgée l’agricultrice de Marillac-le-Franc.

Le pillage des chênes reflète aussi « le manque d’éthique sur notre territoire, où certains font leur marché sans problème ». Et la présidente du Cetef de s’interroger : « Mais que restera-t-il sur ce territoire dans 15 ans au rythme où on coupe tout et n’importe quoi et où les problèmes de maladies et de réchauffement climatique sont inévitables ? »

Suite de l'article à retrouver dans La Vie Charentaise du 5 novembre, en page 4.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Pays des 6 Vallées: un outil de transformation se dessine pas à pas
Le projet d’atelier de transformation collectif des 6 Vallées, mené par 12 exploitations agricoles commence à prendre forme. Mais…
Publicité